Séminaire Physiques, physiologies et psychologies de la chaleur - Archives

Dettagli

Séminaire Physiques, physiologies et psychologies de la chaleur dans les mondes grecs anciens

organisé par Catherine Darbo-Peschanski (CNRS, Centre Léon Robin) et Arnaud Macé (Université de Franche-Comté)

 

De la force chaude des astres (astrôn thermon menos, Parménide DK B 11) au durcissement des os de l’embryon sous l’effet de la chaleur (hupo tês thermês, Corpus hippocratique, De la nature de l’enfant/De la génération, XVII 2), les penseurs de la Grèce ancienne semblent avoir sollicité le chaud, la chaleur comme un trait significatif de leur description des choses, doté d’un certain pouvoir d’explication et d’une présence diffuse à travers une grande quantité de phénomènes. Le présent séminaire a pour objet d’ouvrir un espace de discussion interdisciplinaire visant à clarifier la nature et le rôle exact d’un tel facteur dans la pensée ancienne, qu’elle soit de type cosmologique ou médical, botanique ou zoologique. 

Au fil des discussions on enrichira un questionnaire qui pourrait s’articuler autour de plusieurs types d’interrogations :

  • Question de périmètre : quelles régions, quelles entités, quels processus requièrent la chaleur ? Peut-on affirmer que certains types de vivants ou de phénomènes la requièrent davantage que d’autres ? La médecine plus que la cosmologie, la zoologie plus que la botanique ?
  • Question d’identité : qu’est-ce que la chaleur, qu’est-ce que le chaud ? Quel lien et quelle différence avec certains éléments, comme le feu ou l’air ? Quels sont les différents aspects de ce qui est chaud ? La chaleur connaît-elle des degrés ?
  • Question du mode d’action et des modalités d’intervention : de quoi la chaleur peut-elle être la cause ? Est-elle un agent ou une cause à part entière ? N’agit-elle qu’en combinaison  avec d’autres qualités/entités ? A-t-il une action motrice ? de quel type de mouvement ? Agit-elle par contact ou à distance ? Peut-elle agir comme un facteur extérieur, un catalyseur ?

 

Programme 2022-2023

   vendredi 4 février 2022 (14h–16h30) :

Catherine Darbo-Peschanski (Léon Robin), Lora Mariat et Arnaud Macé (UFC) : Séance introductive, état de l’art, présentation d’études classiques et récentes, présentation du questionnaire qui guidera la progression du séminaire.

   vendredi 1er avril :

Alessandro Buccheri (Chercheur associé au Centre Anhima – Labex HastecHS) : « Larmes chaudes et florissantes : la chaleur dans la physiologie des plantes et des humeurs corporelles dans la poésie archaïque »

Séance reportée

   vendredi 17 juin :

Anne-Laure Therme (Université de Créteil – LIS) : « La cuisson des vivants. La chaleur dans la zoogonie de Démocrite »

 

   vendredi 10 mars 2023 (16h-17h30) :

Jean-Claude Picot (Centre Léon Robin – UMR 8061) : « La chaleur chez Aristote »

   vendredi 24 mars (16h-17h30) :

Catherine Darbo-Peschanski (Centre Léon Robin – UMR 8061) : « La chaleur dans la génération et la nutrition des plantes. Dialogue de Théophraste avec Aristote »

   vendredi 21 avril (16h-17h30) :

Alessandro Buccheri (Chercheur associé au Centre Anhima – Labex HastecHS) : « Warm and Blossoming Tears : Heat in Homeric Descriptions of Human and Vegetal Physiological Processes »

[Séance commune avec le séminaire Phusis kai phuta]

   vendredi 2 juin (16h-17h30) :

Giouli Korobili (Marie Sk?odowska-Curie Post-Doc Fellow – Utrecht University) : « Plants, Heat and Meteora: Periodicity and other Principles of Maintenance in Aristotle »

[Séance commune avec le séminaire Phusis kai phuta]

 

Les séances se tiennent par visioconférence.

Le séminaire sera accompagné de la construction d’une bibliographie collective, adossée à la plateforme de bibliographie en philosophie des sciences SIPS.

Séminaire Physiques, physiologies et psychologies de la chaleur

Dettagli

Séminaire Physiques, physiologies et psychologies de la chaleur dans les mondes grecs anciens

organisé par Catherine Darbo-Peschanski (CNRS, Centre Léon Robin) et Arnaud Macé (Université de Franche-Comté)

 

De la force chaude des astres (astrôn thermon menos, Parménide DK B 11) au durcissement des os de l’embryon sous l’effet de la chaleur (hupo tês thermês, Corpus hippocratique, De la nature de l’enfant/De la génération, XVII 2), les penseurs de la Grèce ancienne semblent avoir sollicité le chaud, la chaleur comme un trait significatif de leur description des choses, doté d’un certain pouvoir d’explication et d’une présence diffuse à travers une grande quantité de phénomènes. Le présent séminaire a pour objet d’ouvrir un espace de discussion interdisciplinaire visant à clarifier la nature et le rôle exact d’un tel facteur dans la pensée ancienne, qu’elle soit de type cosmologique ou médical, botanique ou zoologique. 

Au fil des discussions on enrichira un questionnaire qui pourrait s’articuler autour de plusieurs types d’interrogations :

  • Question de périmètre : quelles régions, quelles entités, quels processus requièrent la chaleur ? Peut-on affirmer que certains types de vivants ou de phénomènes la requièrent davantage que d’autres ? La médecine plus que la cosmologie, la zoologie plus que la botanique ?
  • Question d’identité : qu’est-ce que la chaleur, qu’est-ce que le chaud ? Quel lien et quelle différence avec certains éléments, comme le feu ou l’air ? Quels sont les différents aspects de ce qui est chaud ? La chaleur connaît-elle des degrés ?
  • Question du mode d’action et des modalités d’intervention : de quoi la chaleur peut-elle être la cause ? Est-elle un agent ou une cause à part entière ? N’agit-elle qu’en combinaison  avec d’autres qualités/entités ? A-t-il une action motrice ? de quel type de mouvement ? Agit-elle par contact ou à distance ? Peut-elle agir comme un facteur extérieur, un catalyseur ?

 

Programme 2022-2023

   vendredi 4 février 2022 (14h–16h30) :

Catherine Darbo-Peschanski (Léon Robin), Lora Mariat et Arnaud Macé (UFC) : Séance introductive, état de l’art, présentation d’études classiques et récentes, présentation du questionnaire qui guidera la progression du séminaire.

   vendredi 1er avril :

Alessandro Buccheri (Chercheur associé au Centre Anhima – Labex HastecHS) : « Larmes chaudes et florissantes : la chaleur dans la physiologie des plantes et des humeurs corporelles dans la poésie archaïque »

Séance reportée

   vendredi 17 juin :

Anne-Laure Therme (Université de Créteil – LIS) : « La cuisson des vivants. La chaleur dans la zoogonie de Démocrite »

 

   vendredi 10 mars 2023 (16h-17h30) :

Jean-Claude Picot (Centre Léon Robin – UMR 8061) : « La chaleur chez Aristote »

   vendredi 24 mars (16h-17h30) :

Catherine Darbo-Peschanski (Centre Léon Robin – UMR 8061) : « La chaleur dans la génération et la nutrition des plantes. Dialogue de Théophraste avec Aristote »

   vendredi 21 avril (16h-17h30) :

Alessandro Buccheri (Chercheur associé au Centre Anhima – Labex HastecHS) : « Warm and Blossoming Tears : Heat in Homeric Descriptions of Human and Vegetal Physiological Processes »

[Séance commune avec le séminaire Phusis kai phuta]

   vendredi 2 juin (16h-17h30) :

Giouli Korobili (Marie Sk?odowska-Curie Post-Doc Fellow – Utrecht University) : « Plants, Heat and Meteora: Periodicity and other Principles of Maintenance in Aristotle »

[Séance commune avec le séminaire Phusis kai phuta]

 

Les séances se tiennent par visioconférence.

Le séminaire sera accompagné de la construction d’une bibliographie collective, adossée à la plateforme de bibliographie en philosophie des sciences SIPS.

   
   

Attualità  

   

Cerca su questo sito  

   
Copyright © 2023 Centre Léon Robin de recherches sur la pensée antique. Tutti i diritti riservati.
Joomla! è un software libero rilasciato sotto licenza GNU/GPL.

Abbiamo 642 visitatori e nessun utente online