Bevacqua Flavio

Details

Titre de la thèse : « Les œuvres du Philosophe Anonyme entre alchimie, quadrivium et philosophie naturelle : édition critique, traduction et commentaire » / « Le opere del Filosofo Anepigrafo fra alchimia, quadrivio e filosofia naturale: edizione critica, traduzione e commento »

Direction : Mme Cristina Viano (Centre Léon Robin) - M. Luciano Bossina (Università degli Studi di Padova)

Résumé du projet de thèse : Ma thèse consiste en l’étude de la tradition manuscrite et la préparation d’une nouvelle édition critique, avec traduction et commentaire, des œuvres du soi-disant Philosophe Anonyme, un auteur traditionnellement daté entre le VIe et le IXe siècle inclus dans le corpus alchimique grec. Parmi les nombreux manuscrits qui transmettent le corpus alchimique, certains témoins clés ont été identifiés depuis longtemps et serviront de base à l'édition. Cependant, les manuscrits apographes seront considérés en raison du caractère « fluide » des textes alchimiques, qui n’étaient pas seulement lus mais aussi mis en pratique. Cette particularité confère à chaque témoin une valeur scientifique et historique intrinsèque, indépendamment de « l’authenticité » du texte qu’il transmet. Une tentative sera faite pour établir les relations stemmatiques entre les manuscrits, une vexata quaestio que l'état actuel de la recherche ne permet pas encore d’éclaircir.

L’édition critique sera accompagnée d’une traduction et d’un commentaire qui mettra en relief les aspects techniques et philosophiques des textes. Animés par le désir de préserver et de commenter la science des anciens, les ouvrages de l’Anonyme sont un dépôt de fragments dérivés d’auteurs antérieurs. L’étude de ces témoignages conduira à la valorisation de l’ancien dépôt culturel que l’auteur a tenté de préserver et de systématiser. La volonté de systématisation des connaissances antérieures est également démontrée par la doxographie de l’alchimie compilée par l’Anonyme, dans laquelle l’auteur propose une généalogie des premiers alchimistes et les décrit comme « les nouveaux exégètes de Platon et d’Aristote », indiquant les racines philosophiques de la science alchimique.

Deuxièmement, les œuvres seront également étudiées comme un miroir de la culture scientifique coexistante avec l’auteur. Le Philosophe Anonyme révèle un intérêt épistémologique pour l’application de la structure mathématique aux opérations chimiques et établit une comparaison entre la science de la chimie et l’art de la musique, en utilisant les proportions harmoniques de cette dernière pour déchiffrer les phénomènes naturels de la première. L’étude de ces influences philosophiques et scientifiques permettra de contribuer à purifier l’alchimie de l’étiquette, désormais obsolète, de « pseudo-science » au caractère purement mystico-ésotérique : il faut affirmer que les spécialistes de l’alchimie avaient une solide institutio dans les disciplines du quadrivium et la philosophie naturelle.

flavio.bevacqua[à]phd.unipd.it / flavio.bevacqua[à]etu.sorbonne-universite.fr

   
Copyright © 2024 Léon Robin Centre for the Study of Ancient Thought. All Rights Reserved.
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.

We have 505 guests and no members online