Victor Gysembergh reçoit la Médaille de bronze du CNRS

Details

Victor Gysembergh, chercheur au Centre Léon Robin, a reçu la Médaille de bronze du Centre national de la recherche scientifique (session 2023).

Lien vers le site du CNRS

Découverte d’un traité astronomique perdu de Ptolémée

Details

Dans le cadre dun projet de recherche financé par Sorbonne Université, Victor Gysembergh (CNRS) et Emanuel Zingg (Sorbonne Université), membres du Centre Léon Robin, ont participé à la redécouverte du traité de Claude Ptolémée décrivant la construction et l’emploi de son Météoroscope. Il s’agit d’une sphère armillaire à neuf anneaux permettant de réaliser une grande variété de mesures astronomiques, tant à des fins didactiques que scientifiques. Le déchiffrement du texte effacé dans le manuscrit L 99 Sup. de la Bibliothèque Ambrosienne (Milan) confirme l’existence d’un traité de Ptolémée à ce sujet et permet de reconstruire l’instrument dans le détail. Ce déchiffrement fut rendu possible par les images multispectrales du palimpseste réalisées d’abord par l’entreprise française Lumière Technology, puis par une équipe internationale constituée de membres de l’EMEL (Early manuscripts electronic library), du Rochester Institute of Technology et de l’entreprise MegaVision Inc.

Article original disponible en libre accès ici : https://link.springer.com/article/10.1007/s00407-022-00302-w

Communiqué de presse de Sorbonne Université

Article du Figaro

Anca Vasiliu reçoit la Légion d'Honneur

Details

Anca Vasiliu, chercheuse au Centre Léon Robin, a été élevée au grade de chevalier de la Légion d'Honneur, par décret du Président de la République en date du 29 décembre 2022.

Soutenance de thèse - Marialuigia Scotton

Details

Marialuigia Scotton, doctorante au Centre Léon Robin, soutiendra sa thèse pour obtenir le grade de docteur de Sorbonne Université le lundi 13 février 2023 à 14 heures 30, en visioconférence.

La thèse est intitulée :

« La sfida dell’unità nella distinzione.

L’antropologia di Nemesio di Emesa tra Platone e platonismo ».

 

Le jury sera composé de :

Mme Maria Grazia CREPALDI (Université de Padoue)

Mme Anca VASILIU (CNRS, Sorbonne Université, Centre Léon Robin de recherche sur la pensée antique)

Mme Marie-Odile BOULNOIS (École Pratique des Hautes Études)

M. Giovanni CATAPANO (Université de Padoue)

M. Antoine PIETROBELLI (Université de Besançon, Département de langues anciennes et lettres classiques, UFR SLHS)

M. Marco ZAMBON (Université de Padoue)

 

Pièces jointes : résumés (Français - English) ; position de thèse

Election de Marwan Rashed comme correspondant de l'AIBL

Details

Marwan Rashed, professeur à Sorbonne Université et membre du Centre Léon Robin, a été élu le 9 décembre dernier correspondant français de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

 

Voir la page de Marwan Rashed sur le site de l'AIBL

Soutenance de HDR - Alexandra Michalewski

Details

Alexandra Michalewski, chercheuse au Centre Léon Robin, soutiendra son dossier pour obtention de l'Habilitation à Diriger des Recherches le samedi 10 décembre 2022 à 13 heures, salle des Actes, Sorbonne Université, 1, rue Victor Cousin, 75005 Paris.

Le dossier d’habilitation est intitulé :

« Platonisme et aristotélisme du IIe au VIe siècle. Enjeux métaphysiques et cosmologiques ».

Il contient un mémoire inédit intitulé :

 « Le dieu, le mouvement, la matière.

Atticus et ses critiques dans l’Antiquité tardive ».

 

Le jury sera composé de :

Gwenaëlle Aubry (UMR 8230)

Jean-Baptiste Gourinat (UMR 8061)

Philippe Hoffmann (EPHE, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres)

Pierre-Marie Morel (Paris I - Panthéon-Sorbonne)

Jan Opsomer (KU Leuven)

Marwan Rashed (Sorbonne Université, garant de l’HDR)

Anca Vasiliu (UMR 8061).

 

Soutenance de thèse - Luan Reborêdo Lemos

Details
Soutenance de thèse pour l’obtention du grade de Docteur en Études grecques (Sorbonne Université)  et en Philosophie (Universidade Federal do Rio de Janeiro)

Luan Reborêdo Lemos

"Le temps va-t-il disparaître ? La doctrine d’Anaximandre sur la durée du monde et la durée des choses"
"O tempo vai desaparecer? A doutrina de Anaximandro sobre a duração do mundo e a duração das coisas"

 

07/11/2022 – 10h (Rio de Janeiro) | 14h (Paris)  
Sala Celso Lemos (Sala 308) – IFCS/UFRJ
https://maglit.me/defesa-reboredo
 
Composition du jury 
Rossella Saetta Cottone (CNRS et Sorbonne Université) – Directrice de thèse 
Fernando José de Santoro Moreira (UFRJ) – Codirecteur de Thèse 
André Laks (Sorbonne Université et Universidad Panamericana)
Claire Louguet (Université de Lille)
Luís Felipe Bellintani Ribeiro (UFF)
Miriam Campolina Diniz Peixoto (UFMG)

 

Résumé
À partir d’une lecture contextualisée du fragment DK12B1, cette étude montre que la cosmologie d’Anaximandre de Milet était caractérisée par un modèle de temporalité linéaire qui exclut l’idée que l’univers va se détruire un jour. Si la doxographie attribue cette thèse à Anaximandre et en déduit qu’il croyait à l’existence d’une infinité de mondes (successifs ou coexistants), c’est par une mauvaise compréhension du témoignage de Théophraste, qui n’affirme nulle part que chez lui l’univers entier va se détruire et retourner à la substance infinie. Contrairement à ce que prétendent certains interprètes modernes, cette idée n’est pas non plus exprimée dans DK12B1. Lu attentivement, ce fragment exprime simplement que la génération et la corruption des étants sous les enveloppes célestes sont provoquées ou réglées, directement ou indirectement, par le mouvement de la révolution céleste. Identifié au temps, ce mouvement est un principe régulateur du conflit des opposés et est entretenu par le mouvement éternel de la substance infinie, ce qui exclut la possibilité de cataclysmes universels. En ce qui concerne la permanence des choses, l’univers d’Anaximandre se divise en trois niveaux : au premier, embrassant tout, se trouve la substance infinie primordiale, éternelle, sans origine ni fin ; au deuxième niveau se trouve ce qui a été engendré et est impérissable (les astres, reconnus comme des dieux) ; le troisième niveau comprend tous les étants terrestres qui sont engendrés et qui périssent. À tous les niveaux, l’état actuel de l’univers est caractérisé par une stabilité périodique et rien ne semble indiquer la perturbation de cet ordre.
 
En pièce jointe l'affiche de la soutenance
 

Découverte d'extraits du catalogue d'étoiles d'Hipparque

Details

Victor Gysembergh (CNRS) et Emanuel Zingg (Sorbonne Université), membres du Centre Léon Robin, ont participé à la redécouverte de fragments du catalogue d’étoiles composé au IIe siècle av. n. è. par l’astronome Hipparque. Ce catalogue constitue la première tentative, dans l’histoire de l’humanité, de mesurer précisément les coordonnées de toutes les étoiles fixes visibles à l’œil nu. Le déchiffrement de texte effacé du manuscrit palimpseste appelé Codex Climaci rescriptus, confirme l’existence du catalogue d'Hipparque et illustre sa remarquable précision, puisque toutes les coordonnées sont exactes avec une marge d’erreur d’un degré. Ce déchiffrement fut rendu possible par les images multispectrales du palimpseste réalisées par l’équipe internationale de la Early Manuscripts Electronic Library, du Lazarus Project de l’Université de Rochester, et du Rochester Institute of Technology. La présence de mesures astronomiques dans le Codex Climaci rescriptus fut initialement remarquée par Peter Williams de Tyndale House (Cambridge).

Pour en savoir plus, l’article de Gysembergh, Williams et Zingg paru dans le Journal for the History of Astronomy est disponible en libre accès ici : https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/00218286221128289

L’article de Jo Marchant paru dans Nature est disponible ici : https://www.nature.com/articles/d41586-022-03296-1

Le communiqué de presse du CNRS est disponible ici : https://www.cnrs.fr/fr/decouverte-dextraits-dun-catalogue-astronomique-perdu

Entretien radio sur Radio France : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/le-journal-des-sciences/decouverte-du-plus-ancien-catalogue-d-etoiles-de-l-histoire-6003677

 

Appel à contributions sur l'Épicurisme - septembre 2018

Details

   (see english version below)

La revue Philosophie antique lance un appel à contributions pour un dossier sur « L'épicurisme antique » prévu pour son numéro de 2019. Aucune thématique spécifique n’est définie : tous les aspects de la pensée épicurienne et de ses relations avec ses rivales sont pertinents. Du point de vue des auteurs, les articles pourront porter sur Épicure ou bien un ou plusieurs épicuriens grecs ou latins.

La revue s'intéresse également aux études sur la réception des textes et concepts épicuriens antiques dans la philosophie médiévale, moderne et contemporaine.

Les articles proposés doivent être envoyés par courrier électronique avant le 1er septembre 2018 à l’adresse suivante :
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.


Ils seront soumis à des experts anonymes pour évaluation.

Merci de bien vouloir vous conformer aux instructions de présentation ci-dessous.


Les articles proposés à la revue (70 000 signes au maximum) doivent être envoyés aux formats .doc ou .odt (et .pdf) dans une police unicode. Rédigés en français ou en anglais et accompagnés d’un bref résumé dans ces deux langues, les articles proposés doivent être inédits dans la langue choisie.


Le texte grec doit être saisi à l’aide d’une police unicode, de préférence IFAOGrec unicode (les polices IFAO sont téléchargeables sur la page suivante : http://www.ifao.egnet.net/publications/publier/outils-ed/polices/). N’utilisez pas de feuilles de style. La typographie des articles doit être conforme aux règles en usage dans la langue de rédaction de l’article.
Les normes bibliographiques appliquées par Philosophie antique sont indiquées ci-dessous :

-      pour les notes de bas de page :

Allen 2000 p. 18 n. 34.

Metaph. M, 8, 1084a1-2 (trad. Tricot). [les abréviations des titres antiques sont celles retenues par le Diccionario Griego-Español, consultables sur la page http://dge.cchs.csic.es/lst/3lst1.htm].

-      Pour la bibliographie de fin d’article :

Allen, J. P. 2000 : Middle Egyptian : an introduction to the Language and Culture of Hieroglyphs, Cambridge, 2000.

Barnes, J. 1981 : « Proof and the Syllogism », dans E. Berti (éd.), Aristotle on Science : the Posterior Analytics : proceedings of the Eighth Symposium Aristotelicum, Padoue, 1981 (Studia Aristotelica, 9), p. 17-59.

Crubellier, M. & P. Pellegrin 1998 : « Approches de la Physique d’Aristote », Oriens-Occidens, 2 (1998), p. 1-37.

Kraut, R. (éd.) 1992 : The Cambridge Companion to Plato, Cambridge, 1992 (Cambridge Companions to Philosophy).

Tricot, J. 1991 (trad.) : Aristote, Métaphysique, traductions et notes, Paris, 1991 (Bibliothèque des textes philosophiques).

Le comité de rédaction de la revue Philosophie antique

http://www.septentrion.com/revues/philosophieantique/

 

 


CALL FOR PAPERS about EPICUREANISM

 

The journal Philosophie antique invites proposals for its 2019 special issue on ancient epicureanism. All topics and aspects of epicurean thought, including its relationships with its rivals, are welcome. As far as texts are concerned, papers can deal with Epicurus or any number of greek or roman epicureans. We also are interested in studies of the reception of ancient Epicurean texts or concepts in medieval, modern or contemporary philosophy.

 

Papers should be  sent no later than September 1st 2018 to

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.


Philosophie antique uses double-blind review

 

Papers should be written in french or english and include two brief french and english abstracts.

Papers should be no longer than 70000 characters and written in unicode fonts.

Greek texts should be in a unicode font, preferably IFAOGrec unicode (see http://www.ifao.egnet.net/publications/publier/outils-ed/polices/).

Papers should besent as a .odt or .doc file (and a .pdf file)

See Philosophie antique's bibliographical stylesheet below :

-      Footnotes :

Allen 2000 p. 18 n. 34.

Metaph. M, 8, 1084a1-2 (trad. Tricot). [please use the Diccionario Griego-Español's abbreviations for ancient titles  : http://dge.cchs.csic.es/lst/3lst1.htm].

-      End references :

Allen, J. P. 2000 : Middle Egyptian : an introduction to the Language and Culture of Hieroglyphs, Cambridge, 2000.

Barnes, J. 1981 : « Proof and the Syllogism », dans E. Berti (éd.), Aristotle on Science : the Posterior Analytics : proceedings of the Eighth Symposium Aristotelicum, Padoue, 1981 (Studia Aristotelica, 9), p. 17-59.

Crubellier, M. & P. Pellegrin 1998 : « Approches de la Physique d’Aristote », Oriens-Occidens, 2 (1998), p. 1-37.

Kraut, R. (éd.) 1992 : The Cambridge Companion to Plato, Cambridge, 1992 (Cambridge Companions to Philosophy).

Tricot, J. 1991 (trad.) : Aristote, Métaphysique, traductions et notes, Paris, 1991 (Bibliothèque des textes philosophiques).

 

Philosophie antique's editorial board

http://www.septentrion.com/revues/philosophieantique/

 
   
   

Search this site  

   

In the news  

   
Copyright © 2023 Léon Robin Centre for the Study of Ancient Thought. All Rights Reserved.
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.

We have 278 guests and no members online